Brigade De Protection Des Familles

Brigade De Protection Des Familles


image

C'est un essai remarqué sorti le 6 septembre dernier aux éditions du Cherche-Midi : celui d'Agnès Naudin, Affaires de famille : Immersion au sein d'une brigade spéciale. L'occasion, en quelques 320 pages, de suivre les pas d'une policière au sein d'une brigade particulière : la brigade territoriale de protection de la famille.Quatrième de couverture : « Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? » Si je leur réponds non, je passe pour insensible. Si je leur réponds oui, je leur mens. »Retour sur trois affaires : un bébé secoué, un viol sur mineure et un viol conjugal. Derrière elles, ce sont avant tout des personnes, des situations familiales complexes, souvent de la maltraitance ou de la violence. Mais comment en parler en gardant une juste distance ?L'auteur passe tout en revue, sans aucun tabou : les autopsies, les interrogatoires, mais aussi ses réactions de jeune flic. À travers ces histoires, Agnès Naudin dévoile ses propres morceaux de vie – deux réalités, professionnelle et privée, se confrontent et s'entrechoquent.# L'avis de Lettres it be : Une femme, des convictions, une profession un brin différente. C'est en ces mots que l'on pourrait (brièvement) résumer cet ouvrage d'Agnès Naudin. Largement relayé par les médias (un plateau sur Quotidien notamment et pléthore d'autres émissions), Affaires de famille n'a pas manqué d'interroger sur la réalité d'une profession mal connue au sein d'une brigade particulière. Par moment, on croit d'ailleurs retrouver sur ce point les intentions de Maïwenn et son film Polisse, la fictionnalisation en moins mais la sensibilité à part égale (jusque dans les déroulés des événements racontés avec ce père de famille sûr de lui en interrogatoire etc.) Mais, nulle crainte à avoir : Affaires de famille est un texte entier, plein, qui ne se lit qu'à l'ombre de lui-même.C'est un texte fort qui, sans jamais frapper inutilement sur la corde sensible, met face à la réalité d'une femme peut-être pas comme les autres. Construit sur la forme d'un journal intime, ou du moins d'un texte qui pourrait s'y apparenter, Affaires de famille est un essai immersif, parfois trop. On suit les pas d'une capitaine de police investie, prête à affronter ce que la vie de famille peut recéler de plus sombre. Mais une fois le face-à-face effectué avec cette réalité, la réalité d'une autopsie de nourrisson, d'une mineure de 11 ans tombée enceinte, difficile d'éviter le chaos, d'éviter de sombrer dans le souvenir de tout ça. Et c'est sur ce point, parmi d'autres, qu'Agnès Naudin parvient à entraîner son lecteur dans une réalité honnête, jamais abusée.En résumé, un livre qui saisit par la nature même de son sujet mais aussi et surtout un livre sur le quotidien franc d'une femme au sein de la brigade territoriale de protection de la famille. A lire pour s'immerger, à lire pour tenter de comprendre si cela était encore nécessaire ce que nous devons à ces Femmes et ces Hommes qui agissent pour notre sécurité jour après jour.Découvrez la chronique en intégralité sur Lettres it be Lien : https://www.lettres-it-be.fr..

Devenir policier en brigade de protection de la famille

Brigade de protection des familles Mise à jour le 24/05/2018 Formation des référents BPF (Brigade de Protection des Familles) et des référents VIF (Violences intrafamiliales) dans les locaux du groupement de gendarmerie départementale du Gers à Auch le mercredi 23 mai 2018.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Violences: Alliot-Marie doit créer une "brigade de protection des familles" Le président de la République Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon ont demandé à la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie de créer une "brigade de protection des familles" au sein de la police nationale pour lutter contre les violences intrafamiliales. . Ce nouveau sigle policier BLPF désigne tout simplement les nouvelles brigades locales de protection de la famille. Elles sont officielles dans tous les commissariats de France depuis le 1er...

Policier en brigade de protection de la famille

En fonction de la nature des affaires traitées et de la présence éventuelle de jeunes mineurs, la brigade de protection des familles bénéficie du concours de la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ), de l'intervenant social en unité de gendarmerie (ISG), voire d'une unité de recherches. Elle peut, en outre, orienter les personnes vers les associations de victimes.. De manière générale, l'objectif d'un policier en brigade de protection de la famille est de lutter contre toutes les formes de violence (corporelle, sexuelle, psychologique) au sein des cellules familiales. Le public concerné est donc principalement représenté par les enfants, les femmes et les personnes âgées.. Policier en brigade de protection de la famille. Partager sur Facebook; Partager sur Twitter; Partager sur LinkedIn; Formation Formation spécifique. Corps / Grade Gardien de la paix. Officier de police. Commissaire de police. Découvrir la suite de la page. Missions; Conditions d'accès; Sélection; Formation; Découvrir les corps et grades; Vous êtes ici; Accueil; Métiers; Policier en . Au sein de la direction régionale de la police judiciaire, la brigade de protection des mineurs est chargée de la répression des infractions à l'encontre des mineurs ainsi que de la prévention et la protection de l'enfance et de l'adolescence.

La Brigade de Protection de la Famille BPF (Brigade des

La Brigade de Protection de la Famille (BPF), ex-Brigades de Protection des Mineurs (BPM), agit contre toutes les formes de maltraitance envers les mineurs, mais aussi contre toutes les formes de violences qui ont lieu au sein du contexte familial.. diffusion ou votre famille, vos proches et toutes la France entière verront ce que vous faites devant votre ordinateur. Pour tous informations écrivez à cette adresse : [email protected] Maintenant vous êtes prévenu. Cordialement, Madame Catherine CAUMONT, Commissaire Divisionnaire, Chef de la brigade de protection des mineurs (BPM)-----DIRECTION CENTRALE DE LA POLICE. Bonjour je viens de recevoir le meme e-mail aujourd'hui,c'est très choquant, une mme yvette bertrant qui existe bien quand je recherche son nom et elle fait partie de la brigade de protection des mineurs.par contre quand j'ai envoyé en retour message mon nom et prénom l'adresse d'envoi était [email protected] Je préviens mon commissariat de proximité.moi qui suis anti