Deviens Ce Que Tu Es

Deviens Ce Que Tu Es


image

Merci encore aux Editions Autrement pour cette découverte et cette recherche philosophique.     En quittant l'école primaire, je me souviens d'une carte que m'avait donnée une des institutrices dans mon "cahier de souvenir" (que de nostalgie...). Sur cette carte, il y avait une simple phrase : "Ose devenir qui tu es". Cela m'a longtemps suivi, témoignage également de qui j'étais à l'époque. Ce premier mot surtout "Ose"... Oser, aller de l'avant, cesser d'hésiter... Oui oser devenir qui j'étais vraiment, sans me cacher ou me restreindre. le message d'une femme à une autre en devenir.     Alors, en ayant vu ce titre, il y a une bouffée de souvenirs qui sont venus à moi. Je n'ai pas oublié la carte, le petit mot de l'institutrice, ma surprise de l'époque et surtout ce que je n'avais pas su comprendre à ce moment-là.    La lecture de ce livre n'a pas été simple, et j'avoue que j'ai dû à plusieurs reprises revenir en arrière et reprendre parfois des notions. Lorsque l'on parle de pensée humaine, de construction de la pensée, il est fascinant d'en découvrir les méandres. Ce livre est réussi en cela : il est malgré tout abordable, et donne envie de revenir à ce genre de lectures.     La Collection dont est tiré le livre, "Les Grands Mots", contient d'ailleurs de nombreux ouvrages ayant pour thème "La discrétion, "Les croyances"... Bref, des thèmes amenant à la réflexion.    Dorian Astor est un philosophe, germaniste et musicologue. de nombreux travaux consacrés à Nietzsche et le reste de son oeuvre jalonnent le travail de cet écrivain. Avec "Deviens ce que tu es", il prend comme point de départ les écrits de Pindare (5è siècle avant JC) avec "Puisses-tu, ayant acquis des connaissances, devenir tel que tu es". Par un judicieux travail philo-historique, il arrive à cette phrase célèbre de Nietzsche : "Deviens ce que tu es".     Ce livre est certes un peu difficile, car il aborde des notions et des concepts auxquels je ne suis plus habituée depuis la fin de mes études. Mais il est passionnant ! Il reste abordable et n'est pas insipide comme certains traités de philosophie peuvent l'être. Certains livres sont tellement denses qu'il est impossible d'en appréhender même le sens pour un profane.     A la lecture, on découvre la passion mais aussi la pensée de ces philosophes de l'Antiquité : base de sa réflexion, l'auteur décortique les notions de "ça, moi et surmoi". Il est difficile de résumer ce livre tellement il aborde des réflexions sur soi, ce que nous sommes et ce que l'on sent. "Devenir ce que l'on est" a également une notion de temps : on ne cesse d'avancer, de créer, de vivre, donc on devient immuablement ce que nous sommes : le présent définit notre futur, tout comme notre passé. En bref : Entre introspection et réflexion, Dorian Astor nous donne à réfléchir sur notre propre existence au travers des réflexions de ces philosophes qui ont construit la pensée humaine.  Lien : https://lecturedaydora.blogs..

Deviens ce que tu es - Eden Saga

« Deviens ce que tu es » Cette phrase de Pindare (en grec ancien Πίνδαρος / Píndaros, né à Cynocéphales, Béotie, en 518, mort à Argos en 438 av. J.-C., il est l'un des plus célèbres poètes lyriques grecs) ressemble à un paradoxe, mais elle est réalité riche de sens.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. TOP 10 des citations Deviens ce que tu es (de célébrités, de films ou d'internautes) et proverbes Deviens ce que tu es classés par auteur, thématique, nationalité et par culture. Retrouvez + de 100 000 citations avec les meilleures phrases Deviens ce que tu es, les plus grandes maximes Deviens ce que tu es, les plus belles pensées Deviens ce que tu es provenant d'extraits de livres . Un blog : « Deviens ce que tu es. » (Pindare) Longtemps, je suis resté seul et empêtré dans les questions existentielles qui me taraudaient. Vers qui me tourner, sans me sentir jugé, lorsque mes certitudes religieuses s'effondraient ? Et lorsque la souffrance se faisait trop intense, qui pourrait l'entendre et me comprendre ?

"Deviens ce que tu es" - Ép. 4/4 - Quatre malentendus

Alors George, qu'est-ce que tu deviens depuis que tu as quitté la boite ? So, George, what have you been up to since you left the firm? Alors va-y, Qu'est-ce que tu deviens ?. Deviens ce que tu es, dit Socrate. Sois ce que tu deviens. Les deux sont un conseil précieux. Combien achoppent ! Combien échouent ! Combien traînent et se perdent en chemin… Il faut du temps pour y parvenir, mais plus encore quand on y est. Deviens ce que tu es. Assume ta véritable nature et vis selon tes principes. Ne doute pas de toi. La formule « Deviens ce que tu es » retentit comme un slogan, aussi lapidaire que mystérieuse et séduisante, et convoque deux notions apparemment incompatibles, l'être et le devenir. Devenir soi, n'est-ce pas avant tout se connaître soi-même ? Or pas de quête plus difficile que celle de la connaissance de ce que l'on n'est pas . "Deviens ce que tu es", cela signifie se placer dans une quête et non pas dans un point de vue à partir duquel nous possédons une connaissance absolue et aboutie des choses. Nous renvoyons en ce sens à cette ignorance du corps de laquelle nous avons parlé en première partie. Il faut devenir ce que l'on est, certes, mais il faut au

Deviens ce que tu es (Nietzsche) - La-Philosophie.com

Deviens ce que tu es. Si tout ce que je suis m'est inconnu en tout ou en partie, comment ne pas déjà et éternellement être ce que je suis, que je le veuille ou non, le sache ou non en tout ou en partie. En fait, ce que je connais de moi, n'explique pas ce qui fait que je le connais et ne le détermine pas en tout ou en partie.. Dans son stimulant essai, « Deviens ce que tu es », le philosophe Dorian Astor, spécialiste de Nietzsche, dévoile les ressources et les malentendus de l'une des plus célèbres formules de l. Deviens ce que tu es ou: Deviens qui tu es. La première occurrence de cette formule se trouve chez Pindare, poète grec du 5ème siècle avant notre ère. Elle a été reprise jusqu'à nos jours par de nombreux philosophes et écrivains. A première vue, cette maxime met en valeur un « devenir-soi » très à la mode, qui pourrait bien convenir à notre époque d'individualisme obligé