Dois Je Subvenir Aux Besoins De Ma Soeur

Dois Je Subvenir Aux Besoins De Ma Soeur


image

C'est avec beaucoup d'impatience que j'attendais ce nouveau roman de l'auteure Sophie Leseure. J'avais luson autre livre intitulé « Face à toi » qui as été un gros coup de coeur.Cette fois-ci, rien qu'en voyant la couverture et en lisant le résumé, j'étais certaine que l'histoire me plairait.Un récit que j'ai lue d'une seule traite, impossible de le lâcher sans connaître le dénouement final. Il s'agit de Jade, 20 ans qui vit dans des conditions très précaires. Elle supporte une mère alcoolique et droguée en permanence, et un père démissionnaire qui a quitté le domicile.Une seule priorité pour elle, s'occuper au mieux de sa petite soeur Maya, seulement âgée de quatre ans.Des personnages tellement attachants, une lecture qui m'a pris aux tripes quasiment dès les premières pages.Jade n'a pas d'autre choix que de travailler la nuit, pour s'assurer un minimum de revenus afin de s'occuper de sa petite soeur. Nous assistons au fil des pages, au combat terriblement difficile que doit mener Jade pour garder Maya auprès d'elle. Seulement, la vie réserve bien des surprises aussi bien bonnes que mauvaises, cettedernière se tue à la tâche. Au fond, a-t-elle vraiment le choix ?J'ai été fortement touchée par le lien d'amour inconditionnel qu'entretiennent les deux soeurs.Jade va faire des rencontres… Une plus marquante, elle va connaitre d'un certain Nolan. Qui est-il ? Un fils à papa, collectionneur de femmes ? Insensible et imbu de sa personne ? Ou bien, est-ce l'image qu'il se donne ? Il représente tout ce que Jade déteste, et pourtant… Peut-être ne faut-il pas se fier aux apparences…Cette rencontre forcée, ne serait-elle pas un signe du destin ? Une nouvelle chance de repartir à zéro ?Malgré l'espoir, le bonheur qu'elle semble vivre enfin est-il fait pour durer ? Pas si sûr… Ce roman, c'est une histoire de survie, de courage, et d'espoir… C'est une preuve que dans la vie rien n'est jamais figé, que bien des choses peuvent changer, aussi bien pour le meilleur comme pour le pire. L'auteure nous montre que nous ne sommes pas tous libres et égaux, mais que malgré tout nous avons tous droits à une part de bonheur, mais à quel prix ?Je dis bravo à Sophie Leseure de m'avoir permis de m'immiscer pour un temps, dans la vie de cette famillesi démunie, mais si attachante.Personne ne peut rester insensible à un tel parcours. Il est bien évident que ce roman est un gros coup de coeur, une nouvelle fois.

L'obligation d'entretien de l'enfant majeur : jusqu'à

Aux termes des articles 205 à 207 du code civil, vous êtes tenu à une obligation alimentaire vis-à-vis de vos parents, beaux-parents et grands-parents. Lorsque vous les aidez à subvenir aux besoins essentiels de la vie courante, vous pouvez déduire les dépenses correspondantes (nourriture, logement, santé…). En revanche, vous n'avez pas d'obligation alimentaire envers vos[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. En tout état de cause, l'obligation alimentaire n'incombe pas aux parents collatéraux que constituent les frères et sœurs, et leurs descendants, de la personne dans le besoin. . A voir également: Doit on payer la maison de retraite pour un frere; Dois je subvenir aux besoins de ma soeur - Meilleures réponses; Paiement maison de retraite pour un frere - Forum - Pension alimentaire; Obligation entre frère et soeur - Forum - Donation-Succession

Les obligations d'un enfant à l'égard de ses parents

Recours d'un tiers ayant subvenu aux besoins du parent. Le tiers (personne étrangère à la famille ou organisme) ayant subvenu aux besoins du parent (à la place de l'enfant) peut se retourner. Il faudra en effet qu'il saisisse le Juge aux Affaires Familiales afin de se libérer de son obligation, en apportant la preuve que ses enfants ne sont plus à la charge de l'autre parent et donc qu'il parvient seul à subvenir à ses besoins (Cass. Civ. 1ère 4 décembre 2013 pourvoi n°12-28.686).. Mais, dès lors que la situation du parent, "même modeste, lui permet de subvenir à ses besoins, il ne peut rien demander à son enfant, quelle que soit l'opulence de la situation de ce dernier" (CA d'Aix-en-Provence du 14.11.02, n° 00/10886). Le juge doit néanmoins s'intéresser aux ressources de celui à qui l'aide est demandée, car l'article 208 prévoit aussi qu'elle doit être . Vous n'êtres pas dans l'obligation de subvenir aux besoins de votre sœur et de ses enfants. C'est à priori le devoir de son mari. Or, en désobéissant à son mari, votre sœur a perdu ce droit à la pension alimentaire. Il lui est obligatoire de retourner avec ses enfants dans le pays de son mari. Il est mentionné dans le livre Fath Al-'Aliyy Al-Mâlik Fî Al-Fatwa 'Ala Madh-hab

quelles obligations - De Particulier à Particulier - PAP

Le montant de la pension est fixé en fonction des ressources de celui qui doit la verser et des besoins de celui à qui elle est due. Le juge apprécie au cas par cas. Il est souvent prévu une revalorisation annuelle de la pension. Mais l'aide peut aussi être diminuée, voire supprimée, selon les événements. La pension alimentaire est-elle déductible ? Les pensions allouées, en espèce. La réponse de notre expert La loi ne prévoit pas d'obligation alimentaire entre frères et sœurs. En effet, la loi n'a créé une obligation alimentaire réciproque qu'entre ascendants et descendants..... L'article 371-2 du Code civil dispose en effet que « Chacun des parents contribue à l'entretien et à l'éducation des enfants à proportion de ses ressources, de celles de l'autre parent, ainsi que des besoins de l'enfant. Cette obligation ne cesse pas de plein droit lorsque l'enfant est majeur. » Pour les parents mariés, l'article 203 du Code civil dispose que : « Les