Il Etait Une Fois En Amérique

Il Etait Une Fois En Amérique


image

En lisant ce petit roman, on se rend vite compte qu'il est tiré du scénario du film Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone (qui lui même est tiré du roman de Harry Grey, The Hoods), et qu'il ne s'agit pas de l'inverse comme généralement.En effet, on lit ce roman comme on verrait un film : on y décèle de véritables séquences notamment grâce à des chapitres courts, des plans séquences et des descriptions qui posent simplement le décor. L'écriture de l'auteur se révèle en plus de cela plutôt neutre. L'alternance entre le passé et le présent nous perd un peu au départ, mais une fois que l'on connaît la situation, on s'y fait.Le décor, c'est celui du New-York des années 20 / 30 (la période de la fameuse Prohibition) jusqu'aux années 60. C'est vraiment des périodes de la ville qui m'intéressent particulièrement, et grâce à cette histoire, on est vite plongés dans les ruelles de Manhattan où les truands sont rois. Les personnages de cette intrigue sont particulièrement attachants et touchants malgré la vie qu'ils mènent : c'est un peu "voir les méchants comme des gentils". le fait d'assister à leur vie de jeunes ados permet de comprendre comment ils sont tombés dans la pègre de New-York : tout au long de l'histoire, même à leurs 30 ans, on continue de voir à travers ces tueurs à gages les petits voyous de 13 ans qui essayaient tant bien que mal de gagner un peu de blé et de se faire une place à travers la société mafieuse. La relation entre Max et Noodles est particulièrement touchante, intéressante et surtout complexe : meilleurs amis et rivaux à la fois, leurs ressemblances et leurs différents se font et se défont au fur et à mesure qu'ils vont grandir et évoluer dans un milieu dur et cruel. Ce sont deux jeunes hommes qui se laissent guider par leurs instincts, jusqu'à redevenir des êtres primitifs parfois, mais dont le professionnalisme prouve précocement la maturité.Ce milieu - celui de la mafia, de la pègre, des violences et du meurtre organisé - nous est dépeint tel qu'il est : arbitraire et cru. La moitié de leur besogne n'est même pas décrite, tant cela fait partie de leur quotidien : c'est leur job. Mais quand l'autre partie est racontée, ce n'est pas de main morte : la violence est omniprésente, notamment envers les femmes qui sont toutes sans exception (ou presque) rabaissées et victimes des excès de l'homme. La fin est surprenante, comme Noodles, on se demande qui a bien pu le ramener à New-York, et peu à peu les pièces du puzzle s'articulent. Pour conclure, c'est donc un roman sympathique : on ne s'ennuie pas, le suspens est maintenu tout du long (mais pas à la manière d'un banal roman policier), les personnages sont atypiques et on est littéralement projetés dans le côté sombre du New-York d'il y a presque un siècle. Maintenant il ne me reste plus qu'à découvrir le film de 1984 ! Lien : http://a-petits-pas-de-pages..

Amazon.fr - Il était une fois en Amérique de Sergio Leone

Il était une fois en Amérique. Trailer. Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d'éternelle amitié. Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition, dans[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Il était une fois en Amérique en streaming. Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d'éternelle amitié. Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition . Thème original de Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone.

Il était une fois en Amérique de Sergio Leone - (1984

Il était une fois en Amérique. À 3 mois de l'élection présidentielle aux États-Unis, Thomas Snégaroff, historien, revient avec des sons d'archives, sur les moments clés, peu connus. Il était une fois en Amérique est traversé par de nombreux moments de bonheur et de plénitude, marqué comme beaucoup de films de Sergio Leone par une trivialité et une forme d'espièglerie, le tout rehaussé par un sens éclatant du grandiose.. Il était une fois en Amérique Sortie le 23 mai 1984. Fiche technique. Il était une fois en Amérique. 1984 Réalisé par Sergio Leone 220 mn avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern . Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d'éternelle amitié. Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition, dans les années vingt.

Il était une fois en Amérique - film 1984 - AlloCiné

Il était une fois en Amérique est un film réalisé par Sergio Leone avec Robert De Niro, James Woods. Synopsis : Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d. Il était une fois en Amérique, casting du film: Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern, Joe Pesci, Burt Young, Tuesday Weld, Treat Williams, Danny Aiello, Richard Bright, James Hayden, William Forsythe, Darlanne Fluegel, Larry Rapp, Richard Foronjy, Robert Harper et Dutch Miller. RÉALISATION : CONVIENT POUR LES PUBLICS: Réalisé par Sergio Leone. +16 Interdit aux moins de 16 ans. Il était une fois en Amérique est mon film culte comme pour beaucoup d'entre vous. J'ai fait des études de cinéma et y ai apris à analyser des films... Même si vous avez tous vus ce film 36000...