La Ferme Des Animaux George Orwell Analyse

La Ferme Des Animaux George Orwell Analyse


image

On connait l'aversion d'Orwell pour les régimes totalitaires, qu'ils soient de gauche ou de droite.Sous la forme d'une fable animalière, il va exposer le mythe soviétique. Une fable; la Ferme des Animaux qui pourrait être sous-titrée la décadence des révolutions due aux effets corrupteurs du pouvoir, ou encore, l'histoire de la montée d'une petite clique qui s'empare de la direction par la confiscation progressive des acquis de la révolution.Dans une ferme en Angleterre, les animaux se révoltent contre le joug imposé par les humains. Un cochon âgé réunit un jour quadrupèdes et volatiles pour leur exposer ses théories sur la liberté.Les animaux, qui ne se rendent pas compte de la nature de leur existence. de la naissance à la mort, ils sont astreints à un travail sans fin, soumis aux brutalités, au bon plaisir des hommes, jusqu'à être égorgés lorsqu'ils ne sont plus utiles. Alors, pourquoi ne pas s'emparer de la ferme, chasser les humains, travailler pour profiter des récoltes, vivre dans une société animale égalitaire, sans hiérarchie, sans passe-droits, sans monnaie d'échange, avec des loisirs, des moments de repos, des horaires de travail décents ? Un seul postulat : tous les animaux sont égaux.Seuls les cochons, un peu plus intelligents, plus organisés, conseillent, orientent, planifient.Si les débuts laissent augurer d'un avenir radieux pour quadrupèdes et volatiles, au fil du temps qui passe, les cochons prennent de l'autorité, de l'emprise sur les autres animaux. Ils s'accordent des privilèges ; une nouvelle hiérarchie s'installe ; une pyramide sociale au sommet de laquelle règne un chef cochon omnipotent, omniscient, entouré d'une garde de chiens féroces et qui s'est arrogé le droit de vie ou de mort sur ses sujets. Les années passent ; les dirigeants ont engraissé ; les autres animaux n'ont pas vu leur situation s'améliorer sensiblement. Lorsqu'à la fin de la fable, les cochons reprennent des contacts commerciaux avec les humains, on a l'impression que la boucle est bouclée. C'est la fin de l'utopie, on présage un retour au capitalisme.C'est l'histoire de la révolution bolchévique , de la tyrannie stalinienne , stigmatisée par Orwell.Au travers les lignes du récit, le lecteur peut recréer le parcours de la dictature marxiste : la révolution de 1917, l'élimination du tsarisme, la mort de Lénine, l'avènement de Staline, les grandes purges, l'assassinat des rivaux politiques, les plans quinquennaux, les famines, les grands travaux, l'ouverture des camps ou goulag, l'assassinat de Trotski, le pacte germano-soviétique, la Grande Guerre Patriotique, pour arriver au triomphe organisé d'un seul homme, à l'avènement du culte du chef Staline le Petit Père des Peuples.Le style d'Orwell est simple et naturel. le ton est ironique, sarcastique, incisif. On est moins dans la fable classique que dans la caricature.Les protagonistes sont singularisés. En gros, nous reconnaissons les personnages de Staline ( Napoléon ) , de Trotski ( Boule de neige ) , de Marx ou Lénine ( Sage l'Ancien ) , de la Pravda ; organe de presse étatique, propagandiste, langue de bois ( Brille - Babil ).En guise de conclusion, nous pourrions ajouter une annexe au postulat de départ :Les animaux sont égaux, mais certains plus que d'autres.

Analyse de La ferme des animaux - Le petit lecteur

Résumé de La ferme des animaux de George Orwell (1945) Des animaux vivent dans une ferme de la campagne anglaise. Mr Jones en est le propriétaire. Mais les conditions de travail des animaux sont précaires : rations de nourriture faibles, repos quasi inexistant, pas de jours fériés, même pas de syndicat de vaches laitières ou de canards.[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Présentation Ce court récit (150p. dans l'édition folio) est un apologue écrit par George Orwell et publié en 1945 (1947 pour la traduction française). Dans cette fable politique, l'auteur imagine que les animaux d'une ferme anglaise se liguent contre... . La Ferme des animaux, George Orwell. La Ferme des animaux, George Orwell Fiche de lecture. Contexte. Fidèle à son esprit rebelle et fort de son expérience dans les guerres du début du XX e siècle, George Orwell publie en 1945 ce court roman qui parodie les travers de la société humaine à travers la vie d'une basse-cour. Dans cette

La Ferme des animaux (George Orwell) : Analyse complète du

Animal Farm de George Orwell est une vision dystopique de la société basée sur les premières années de la Russie communiste. C'est une allégorie remplie d'éléments de ce qui peut se passer à la suite d'une révolution populaire. Comme beaucoup de dystopies, l'objectif de la société était de construire une utopie où ses membres vivent en harmonie, mais ces idéaux se sont. Analyse de La ferme des animaux La Ferme des Animaux est un roman écrit en 1945 par Georges Orwell. Le sujet de cet ouvrage est un ferme imaginaire où les animaux se rebellent et finissent par chasser les hommes pour prendre le pouvoir et les commandes de leur vie.. Introduction de l'analyse (2 pages) George Orwell, écrivain anglais La Ferme des animaux, une critique du pouvoir politique. Résumé complet (6 pages) Résumé de l'intrigue de La Ferme des animaux. Étude des personnages (6 pages) . La Ferme des Animaux (George Orwell) : personnages principaux. Les cochons de la ferme des animaux : Sage L'Ancien (Old Major) est le cochon le plus âgé de la ferme. Il rêve d'un monde où les animaux seraient libérés de leur condition d'esclaves. Avant de mourir, il appelle les animaux à se révolter contre le fermier.

La Ferme des animaux — Wikipédia

La Ferme des animaux (titre original : Animal Farm. A Fairy Story [1]) est un roman court de George Orwell, publié en 1945.Découpé en dix chapitres, il décrit une ferme dans laquelle les animaux se révoltent, prennent le pouvoir et chassent les hommes.. Il s'agit d'un apologue écrit sous la forme d'une fable animalière, mais également d'une dystopie.. GEORGE ORWELL - LA FERME DES ANIMAUX (1945) TABLEAU D'ANALYSE DU SENS DE L'APOLOGUE . La ferme des animaux de George Orwell n'est pas seulement une sorte de conte philosophique sur la corruption par le pouvoir et l'échec des utopies égalitaires; c'est une oeuvre à clefs. L'auteur, qui a participé aux Brigades Internationales aux côtés des courants les plus radicaux de la gauche, lors de. L'argument à éviter quand on parle de La Ferme des animaux:"Orwell montre à quel point les animaux peuvent être intelligents en les faisant agir comme des hommes." Ce n'est pas du tout le propos.