Victor Hugo Les Pauvres Gens

Victor Hugo Les Pauvres Gens


image

Ce roman nous propose la correspondance entre les deux héros, qui s'étale sur quelques mois, du 8 avril au 30 septembre de la même année.D'un côté, Makar Dievouchkine, un fonctionnaire d'un certain âge, qui recopie (calligraphie plutôt) des lettres officielles et vit chichement en colocation.Il échange des lettres avec une voisine plus jeune que lui : Varvara Alexéievna, qu'il appelle Varinka. Ils sont parents éloignés et se racontent leurs misères, la vie n'étant pas tendre avec eux. Leurs appartements aussi délabrés l'un que l'autre se font face et il peut voir bouger le rideau ou regarder ses fleurs.Varinka est nostalgique de son enfance à la campagne et ne s'habitue pas à la vie à Saint-Pétersbourg, où elle dit avoir été grugée par une cousine et vit de quelques travaux de couture.Avec ce fonctionnaire zélé, perfectionniste qui sombre peu à peu, Dostoïevski livre un tableau touchant de la décrépitude de cet homme qui redoute la honte de la misère, sa crainte de ne plus pouvoir payer son loyer, et d'être mis à la rue, le comble de la déchéance et en même temps qui s'accroche pour rester digne le plus longtemps possible et se rend chaque jour à son travail en dépit de sa tenue vestimentaire.On retrouve l'amour pur selon la conception de l'auteur : amour filial, vue la différence d'âge ? platonique ? en tout cas asymétrique car Varinka profite de lui, souffle le chaud et le froid, le manipule, mais l'auteur lui laisse-t-il vraiment une place ? elle reste un être humain face au petit homme intègre, dévoué, soumis, plein de compassion, presque christique.On voit la bienveillance de Makar qui dépense son argent, emprunte pour apporter un peu de confort à sa « petite mère », il donne alors qu'il est encore plus dans le besoin qu'elle…Dostoïevski nous décrit dans le détail les vêtements usés aux coudes, parfois jusqu'à la trame, les chaussures en miettes, semelles béantes, un tableau sans concession de la misère mais avec une certaine dignité de l'âme, donnant de grands coups de griffes au passage à la description du fonctionnaire que fait Gogol dans « le manteau » : il est inconvenant de tourner ainsi en dérision un fonctionnaire… mais c'est sa façon de lui rendre hommage, en creusant davantage son héros.Dostoïevski dénonce aussi l'importance des cancans, des moqueries, Makar est très sensible au « qu'en dira-t-on » et personne ne l'épargne. Parmi les autres pauvres gens, j'ai bien aimé Pokrovski, alcoolique qui cherche la rédemption dans ses rapports avec son fils, étudiant colocataire de Makar.« Pokrovski était un jeune homme pauvre, extrêmement pauvre. Sa santé ne lui permettait pas de suivre régulièrement les cours, et c'est plutôt par une sorte d'habitude qu'on continuait à le qualifier d'étudiant. »Beau roman, (le premier) écrit en 1845, l'auteur ayant à peine plus de vingt ans, nous offre un bel échange épistolaire où les deux héros retracent leur situation, leurs émotions sans tabou mais avec beaucoup de pudeur. On retrouve déjà l'auteur torturé qui nous proposera plus tard des chefs-d'oeuvre…Je continue donc mon histoire d'amour avec l'ami Fiodor (ô Honoré, je te suis infidèle !!!) et dire qu'il m'aura fallu quarante ans pour le découvrir réellement alors que j'ai beaucoup aimé « Crime et châtiment » à l'époque… Je crois qu'il y un moment dans notre vie où l'on est prêt à rencontrer une oeuvre, un auteur, les lectures précédentes et les évènements de nos vies ayant préparé le terrain…Challenge XIXe siècle 2017 Lien : https://leslivresdeve.wordpr..

Poème Les pauvres gens par Victor HUGO

Les pauvres gens. par Victor Hugo 782 Lectures 3 Points 0 AVIS, CRITIQUES ET ANALYSES. Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d'ombre et l'on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Les pauvres gens de Victor Hugo. Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d'ombre et l'on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit aux longs rideaux tombants. Tout . VICTOR HUGO : LA LEGENDE DES SIECLES : LES PAUVRES GENS (II) (COMMENTAIRE COMPOSE) Introduction - Le premier titre de la Légende des siècles était Les petites épopées, Hugo a ensuite changé de titre. « j'écris tout simplement l'humanité, je veux la peindre sous tous ses aspects, lesquels se résument en un seul et immense mouvement d'ascension vers la lumière ».

Les pauvres gens - Victor Hugo

(18 018) Maison de Victor Hugo - Hauteville House (9 938) Musée d'Art moderne de Paris (4 613) La Légende des siècles, LII : Les pauvres gens. Voir Partager Ajouter ce contenu. Steinlen, Théophile Alexandre (Lausanne, 10-11-1859 - Paris, 14-12-1923) Arts graphiques, Dessin. Dans la rue. Casseur de gueules . Voir Partager Ajouter ce contenu. Steinlen, Théophile Alexandre. Les pauvres gens par Victor HUGO. Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d'ombre et l'on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit aux longs rideaux tombants. Victor Hugo ⇒ Les pauvres gens. Poeme Les pauvres gens. Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d'ombre et l'on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit aux . Les Pauvres Gens (Бедные люди) est le premier roman de l' écrivain russe Fiodor Dostoïevski, qui commence à l'écrire en 1844, aussitôt après avoir quitté l'armée. Le texte paraît le 15 janvier 1846 dans le Recueil pétersbourgeois et connaît aussitôt un grand succès.

Les Pauvres Gens. Victor Hugo. - Le Grand Soir

Les Pauvres Gens. Victor Hugo. Les Pauvres Gens. Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d'ombre et l'on sent quelque chose Qui rayonne à travers ce crépuscule obscur. Des filets de pêcheur sont accrochés au mur. Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit aux longs. Les pauvres gens. Le texte ici présenté, Les pauvres gens, est extrait de La légende des siècles, première série, du volume Poésie II de la collection BOUQUINS des œuvres complètes de Victor Hugo, à la page 793. Il s'agit des deux premières parties du poème Les pauvres gens.Il en compte dix que je vous donnerai à entendre dans les jours à venir.. Le texte est un poème émouvant, le héros est un pauvre marin, qui vit avec sa femme et ses enfants et va se battre contre la mer pour nourrir sa famille. Dans ce poème lyrique, Victor Hugo développe trois axes : 1.