Marion 13 Ans Pour Toujours Film

Marion 13 Ans Pour Toujours Film


image

Il est difficile de chroniquer un livre comme celui-ci. Je l'ai lu par hasard. Lors de la Masse Critique, je errai sur le site, histoire de voir ce qu'il restait. Et puis, j'ai été interpellée par le regard de Marion. Un regard trop vrai pour être celui d'un figurant. J'ai parcouru le résumé, la phrase d'accroche. C'est devenu clair, il me le fallait, et j'ai eu la chance de pouvoir le recevoir. J'ai fait quelques recherches sur l'histoire de Marion, sans trop en faire pour éviter cette censure et ce manque d'objectivité imposés par les médias, et je me suis lancée.Cette histoire vraie est celle de Marion et de ses proches. Marion était une jeune fille adorable, qu'on ne peut qu'aimer. Elle était si généreuse, on sent, dans ses actes, dans ses mots, une grande maturité, quelque chose en plus que les jeunes de son âge n'ont pas. La vie l'a marquée, et dans ses mots, ses ultimes mots, cela se sent. C'est sa mère, Nora, qui nous relate son histoire, leur histoire. Cette femme est admirable, pour son courage, sa détermination, sa force. Ses actes sont remarquables. Elle a vécu l'enfer d'une mère qui perd son enfant, et pourtant, elle s'est relevée, pour sa fille, pour se battre. Se battre contre ce qui a tué Marion. Elle porte un message terrible, mais à entendre. Leurs deux parcours se mêlent donc pour nous sensibiliser, à l'aide d'un réalisme poignant, à cette violence qu'est le harcèlement scolaire. C'est donc l'occasion de croiser bien acteurs de ce récit, mais je vous reparlerai d'eux plus tard.J'ai énormément apprécié le style d'écriture. Il me semble, d'après ce qui est écrit sur la 4ème de couverture, que la mise en forme du texte a été faite par Jacqueline Remy, et non entièrement par Nora Fraisse. Je n'en suis pas sûre, mais honnêtement, on s'en fout. Les mots sont parfaitement bien choisis. Ils sont simples, il n'y a pas de fioriture dans ce livre, rien en trop. Simplement la vérité. C'est ainsi qu'on est le plus touché, par une écriture fluide, moderne, et directe. Il est alors impossible de ne pas être frappé en plein coeur par le récit de Nora. Les pages défilent à une vitesse folle, on est totalement happé par cette terrible histoire, par l'injustice de ce récit, et par le besoin de changer les choses qu'il provoque. Ce livre cherche seulement à établir la vérité, à la crier, à la dénoncer. Il réussit sa mission avec brio, et happe le lecteur dans son combat.Venons-en donc au fait. L'histoire. Elle est frappante, honteuse, injuste. Elle laisse un goût amer dans la bouche. Ce livre aborde tellement de sujets délicats. Je ne sais par où commencer. Quand je repense à ce bouquin, je pense à tellement de choses. Il y a bien entendu le décès de Marion. Quoi de plus douloureux que d'apprendre qu'une jeune fille de 13 ans s'est donnée la mort ? Et tout ça, à cause d'abrutis, de jaloux, de vicieux, de salopards ? le harcèlement scolaire est quelque chose qui me touche tout particulièrement. Personne n'a le droit de souffrir comme a souffert Marion, personne n'a le droit de mourir comme est morte Marion. On connaît à l'avance les grands axes de son histoire, mais on ne peut s'empêcher de suffoquer en lisant ces douloureuses lignes. C'est révoltant, et des sentiments contradictoires se bousculent dans le coeur du lecteur : Pitié, colère, tendresse, haine, impuissance... Marion avait tout pour elle, tout pour être heureuse. Elle était belle, intelligente, amoureuse, aimée par sa famille, généreuse. Mais dans notre société égoïste, le bonheur est interdit. Des gamins, qui ne lui arrivaient pas à la cheville, ont décidé de mettre un terme à son doux quotidien. Mais qui étaient-ils, pour décider cela ? Qui étaient-ils pour critiquer, juger, agresser, insulter une autre ? J'ai peur pour les générations futures. Comment, à 13 ans, peut-on pousser quelqu'un à la mort ? Comment peut-on ordonner à quelqu'un d'aller se pendre ? Comment ? Tant de questions se bousculent à la lecture de ce témoignage. Qui resteront probablement sans réponse. Et qui vous tarauderont toute votre vie, qui ne pourront vous laisser de marbre. Car, aussi douloureux que soit cet épisode de la vie de Nora et de sa famille, il ne s'arrête pas là. Je ne pensais pas pouvoir être plus révoltée. J'avais tort. En suivant la quête de Nora, j'ai découvert des choses que je pensais impossible. Une mère, qui cherche simplement à comprendre, devient, de nos jours, un fardeau. Un bal d'hypocrisie et d'ignorance est alors donné. Les réactions des gens m'ont pétrifiée. D'un côté, il y avait les voisins, les habitants du village. Qui transforment cette histoire, en font un sujet de désaccord, voire presque un jeu pervers. Une fois de plus, pourquoi ? Comment ? de quel droit ? Mais, les réactions les plus stupéfiantes, et honteuses, sont bien celles du corps professoral. Les enseignants, qui se cachent, ont peur. Leur comportement est inhumain, incompréhensible, inexcusable. Ils sont, pour moi, aussi responsables que les bourreaux de Marion. Leur silence a été leur bouclier, mais aussi leur arme, celle même qui a tué leur jeune élève. Et puis, il y a le directeur. L'évoquer en restant calme m'est très difficile. Je ne pensais même pas qu'une telle réaction était possible. Je devenais enragée en voyant son masque tomber un peu plus à chaque page, et rarement dans ma vie, j'ai autant détesté un homme. Il me dégoûte, et ne fait que me donner encore plus envie de crier cette injustice, et de prendre part à ce combat.De toute évidence, on ne sort pas de cette lecture indemne. Elle donne envie de changer les choses, de s'engager, de parler. Vous serez différent après la lecture. Profondément marquée par le récit de Nora, j'ai achevé ma lecture bouleversée, mais aussi plus que jamais motivée. On ne pourra jamais rétablir l'injustice dont Marion a été victime. Mais on peut empêcher de futurs drames, en se mobilisant. C'est en partie le silence qui a tué Marion. Pas son silence à elle, non, car elle, elle a parlé, sans être entendue. le silence de l'Education Nationale, de son collège, des médias. le harcèlement scolaire est bien trop fréquent, et bien trop peu montré du doigt. C'est à nous, élèves, à vous, parents, enseignants, politiciens, êtres humains, de changer les choses. Des événements comme celui-ci ne devraient plus arriver. Marion ne méritait pas cela, personne ne mérite cela. Prenons donc conscience de l'existence du harcèlement, qu'il ne soit plus une honte pour les victimes, qu'il disparaisse. Il n'est pas une fatalité, on peut y mettre un terme, en évitant d'abord de le débuter. En écrivant ce livre, en nous livrant son dur combat, Nora fait un pas vers nous, qui lisons son histoire. C'est alors à nous de poursuivre ce qu'elle a commencé, et de nous battre pour une justice trop difficile à donner. Marion, où que tu sois, je veux que tu saches que, pour toi, je vais me battre. Parler de toi, de ton histoire. J'ai déjà commencé, et ce n'est que le début. Les choses doivent changer, ce n'est plus une question de volonté, mais d'humanité. En ta mémoire, je te promets de parler, parler, parler. Et d'agir. Quant à vous, Nora, merci d'avoir pris le temps de partager votre histoire, merci de m'avoir fait prendre conscience de la gravité de cette situation. Merci de m'avoir entraînée dans votre combat.Le livre-objet est tout simplement parfait, pour représenter le contenu. C'est très superficiel comme paragraphe, à côté de la profondeur du livre. Mais ce titre, et cette photo de Marion sont si saisissants, si réels, qu'ils ne peuvent qu'interpeller les gens. Et c'est exactement ce qu'il faut, ce dont nous avons besoin. de ne plus fuir, ou nous cacher, mais plutôt de nous impliquer.Cette chronique a donc été très longue, et très particulière. Mais je ne pouvais pas faire autrement. J'espère avoir plus ou moins bien fait passer le message. Tout le monde devrait lire ce livre, en prendre connaissance, et prendre conscience de la virulence des cours de récréation. Élèves, parents, enseignants, tous. C'est un ouvrage qui se doit d'être dans tous les CDI, qui se doit d'être accessible à tous ceux qui souhaiteraient le lire, et notamment en milieu scolaire. Je vous recommande, non, vous ordonne de lire cet ouvrage, pour en sortir transformé, mais aussi pour vous mobiliser. Plus nombreux nous serons, plus vite les choses changeront. Sortons de notre silence, cessons de nous cacher derrière des masques ou des excuses, et avançons. J'adresse à Nora tout mon soutien, et à Marion, toute ma tendresse. Merci. Et pardon. Lien : http://mamalleauxlivres.blog..

Marion, 13 ans pour toujours HD FR - Regarder Films

Marion, 13 ans pour toujours : Toutes les informations de diffusion, les bandes-annonces, les photos et rediffusions de Marion, 13 ans pour toujours avec Télé 7 Jours[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Marion Fraisse avait 13 ans quand elle s'est pendue, le 23 février 2013. À côté d'elle également au bout d'une corde comme un symbole, son téléphone portable. Et une lettre, dans laquelle la jeune fille s'adresse directement à ses camarades de classe qui l'ont harcelée. Atteinte au plus profond d'elle-même par ce drame, sa mère Nora le dépasse néanmoins pour remonter . Adapté du récit bouleversant de sa mère Nora Fraisse, le film Marion, 13 ans pour toujours est l'enquête et le combat d'une mère pour comprendre la violence inexprimable vécue par son enfant et faire tomber le mur du silence qui s'est édifié autour de sa famille.

Marion, 13 ans pour toujours - 05-11-20 08:11 - Voir le Replay

Nora Fraisse est la maman de Marion, qui s'est suicidée à 13 ans après avoir été victime de harcèlement scolaire. Son livre "Marion, 13 ans pour toujours", adapté à l'écran avec Julie Gayet, est diffusé ce jeudi 5 novembre à 20h50 sur France 4. Interview de Nora Fraisse et Julie Gayet. © Marion, 13 ans pour toujours, France 4. Marion, 13 ans pour toujours Marion Fraisse, 13 ans, est retrouvée pendue chez elle. À côté d'elle, également accroché au bout d'une corde, comme un symbole : son téléphone portable. Et une lettre, dans laquelle la jeune fille s'adresse directement à ses camarades de classe qui l'ont harcelée.. Regardez immédiatement en replay Marion, 13 ans pour toujours, diffusée le 05-11-20 08:11 . Retrouvez tout le casting du film Marion, 13 ans pour toujours réalisé par Bourlem Guerdjou avec Julie Gayet, Fabrizio Rongione, Luàna Bajrami, Alice Perez-Malartre.

Marion, 13 ans pour toujours sur France 4 - tous les

Marion, 13 ans pour toujours . ajouter aux favoris retirer des favoris . diffusé le jeu. 05.11.20 à 21h07 . téléfilms & mini-séries . 90 min . 2016 . réalisé par Bourlem Guerdjou . indisponible. avec : Julie Gayet, Fabrizio Rongione, Luàna Bajrami, Alice Perez-Malartre, Tatiana Rojo, Xavier Robic. Marion Fraisse avait 13 ans quand elle s'est pendue, le 13 février 2013. A côté d'elle. "Marion, 13 ans pour toujours" : un téléfilm choc sur le harcèlement scolaire France 3 diffuse, ce mardi 27 septembre, un film sur l'histoire vraie de Marion, une collégienne qui s'est suicidée à.... Marion, 13 ans pour toujours Adapté du récit bouleversant de sa mère Nora Fraisse, le film "Marion, 13 ans pour toujours" est l’enquête et le combat d’une mère pour comprendre la violence inexprimable vécue par son enfant et faire tomber le mur du silence qui s’est édifié autour de sa famille.