On S'en Fout On Y Va Pas

On S'en Fout On Y Va Pas


image

Avec son troisième bébé "Et puis un jour, on s'en fout et ça fait du bien" (le tout accompagné d'une très jolie couverture), la Miss Virginie Sarah Lou prouve à nouveau son talent pour trouver des titres qui respirent la zénitude et le lâcher-prise, et ça j'adore ❤️.Ce qui est encore mieux, c'est que le contenu est à la hauteur de la promesse du contenant.Dans ses remerciements, Virginie donne sa définition du feel good : « une histoire pour faire du bien, pour lâcher prise, sourire, se poser des questions, démultiplier les émotions à la lecture… ». Eh bien, mission accomplie, mon général ! Ce roman coche toutes les cases 😊.Mais pourquoi donc ?Principalement, parce que le personnage de Mathilde me parle beaucoup. Virginie m'avait déjà fait le coup avec Fabienne dans « Et si on oubliait l'avenir… ? », et là elle recommence avec Mathilde, non sans au passage me rappeler - avec « perfidie » - mon âge avancé (ça, ça se paiera ma vieille ! 😅).Donc, me voilà embringuée avec la jolie Mathilde, quadra qui regarde dans le rétro et se remémore les rêves qu'elle avait à l'âge où on porte encore le Clearasil en bandoulière. Et là, forcément, notre nouvelle copine prend conscience de l'importance des compromis qu'elle a fait au profit de la sécurité d'une vie (un peu trop) bien rangée. Et c'est justement à ce moment-là, qu'un dénommé Antoine85 décide de faire irruption dans son ordi... et dans sa vie, ce qui ne va pas manquer de réveiller son âme d'adolescente et de faire zouker les papillons dans son bidou.En plus, sous ses airs de femme bien sous tous rapports, Mathilde est une femme de caractère et j'ai adoré entrer dans ses pensées… Vous savez, celles où on enlève tous les filtres de la bienséance… C'est fou, comme parfois ce qui se passe dans sa tête ressemble à ce qu'il y a dans la mienne (hmmmm... la disparition du corps à l'acide…😈😉🤣).Et puis, il y a des raisons plus personnelles. Parce que quand Mathilde s'amuse à compter les morues pour trouver le sommeil ou qu'elle parle d'accointances, j'ai tendance à me bidonner toute seule sans trop savoir pourquoi… ou peut-être que si finalement, genre je me dis qu'elle a croisé un banc de thons (j'me comprends…et j'entends au loin Virginie me dire que ma vanne est toute moisie 😂). Et puis surtout, parce que je trouve que ce livre est à l'image de la petite bonne femme pétillante et pleine d'optimisme qui l'a écrit.Bref, je me suis à nouveau régalée 😊. Merci encore Virginie pour ta confiance renouvelée 🙏.Résumé : Lorsque Mathilde fait le bilan de ses vingt dernières années, elle ne peut s'empêcher de vider ses poumons dans un long soupir. Elle, la hippie un brin rebelle et globe-trotteuse dans l'âme ne se voyait pas, deux décennies plus tard, enfermée dans un bureau à répondre aux mails et au téléphone huit heures par jour, accompagnée de Chantal, sa collègue commère en chef. le destin est parti en sucette quelque part, mais où, quand, comment ?Heureusement, son blog de voyage participatif est là pour lui maintenir un semblant de rêve à défaut de les vivre, car sa vie sentimentale est également en berne. L'homme idéal, elle y a renoncé depuis longtemps. C'est comme ça, le grand Amour n'existe pas, c'est un gros mythe raconté aux enfants pour leur faire croire que la vie d'adulte est chouette. Preuve en est : ses ex. Même Marc, le père de ses enfants était un choix de raison. Franck, l'actuel petit ami ? Il est sympa, mais attend un peu trop de leur histoire sans saveur. Bref.Mathilde est seule face à elle-même et navigue dans cette existence sans surprise. C'est sans compter ce message intrigant, reçu un beau jour et qui modifiera peut-être – ou pas – la donne de son chemin de vie et celui de ses rêves enfouis.Une histoire FEEL GOOD sur le lâcher-prise, sur le vivre ses rêves, sa vie et sur les émotions qui nous dépassent contre lesquelles nous ne pouvons rien. Un ton drôle et décalé pour un livre rempli d'humanité, d'amour et d'espoir. Une écriture résolument tournée sur le développement personnel.

Paroles Le Diner par Benabar - Paroles.net (lyrics)

On a beau apporter des faits qui parlent d'eux-mêmes, d'une augmentation de 25 p. 100 de la pauvreté chez les enfants depuis qu'ils sont là, d'une augmentation de 60 p. 100 des gens qui consacrent plus de 50 p. 100 de leur revenu au logement, on a beau leur dire qu'il y[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Arrête avec cette anecdote, on s'en fout. Stop with this anecdote, who cares. Franchement, on s'en fout. Will, honestly, it doesn't matter. Écoute, on s'en fout. Look, it doesn't matter. Alors honnêtement, on s'en fout de ce qu'il veut vraiment. Then, honestly, we don't care what he's really after. Donc pour l'instant, on s'en fout. . Il va s'en foutre, mais faut qu'on sache. If not him, then we'll have to deal with it. Ton père va pas s'en foutre. Your dad's going to care. Essaie-la, elle va t'en foutre plein la vue. Why do not you worry if you feel you would be better? Fabienne va tout foutre en l'air. Fabienne's going to ruin it all.

On s'en fout, on n'y va pas ! - Je dis, tu dis, il dit

The Lyrics for On s'en fout by Slimane have been translated into 2 languages Oui c'est vrai il y a les autres Tous ceux qui ne savent rien Mais qui parlent sur ta gueule En faisant les malins Oui c'est vrai ils pourraient se taire Et s'occuper de leur hein. On s'en fout, on n'y va pas, On n'a qu'à se cacher sous les draps, On commandera des pizzas, Toi la télé et moi, On appelle, on s'excuse, On improvise, on trouve quelque chose, On n'a qu'à dire à tes amis Qu'on les aime pas et puis tant pis. J'suis pas d'humeur tout me déprime. On s'en fout (5), On n'y va pas, On n'a qu'à se cacher sous les draps, On commandera des pizzas (6), toi, la télé et moi. On appelle, On s'excuse, On improvise, On trouve quelque chose, On n'a qu'à dire à tes amis qu'on les aime pas et puis tant pis. Je suis pas d'humeur (7). . On s'en fout Il paraît que j'ai le flot de Stromae Et aussi volé le refrain de Ridsa Que j'ai pas de cheveux sous le bonnet Que c'est la prod' qui m'a fait gagner Il paraît que j'ai volé ma place Que les dix ans de galère Ne comptent même pas Que je chante vite fait Enfin ça passe Et que d'ici un an On m'oubliera J'm'en fous J'm'en fous

Paroles de la chanson Le Dîner par Bénabar sur paroles

On s'en fout, on n'y va pas On n'a qu'à s'cacher sous les draps On command'ra des pizzas Toi, la télé et moi On appelle, on s'excuse On improvise, on trouve que'qu'chose On n'a qu'à dire à tes amis Qu'on les aime pas et puis tant pis J'suis pas d'humeur tout me déprime. Je ne rentrerai pas chez moi On s'en fout On s'en fout Nous on s'en fout On s'en fout On s'en fout On s'en fout Nous on s'en fout On s'en fout Il paraît que j'ai le flow de Stroma' Et aussi volé le refrain de Ridsa Que j'ai pas d'cheveux sous l'bonnet Que c'est la prod' qui m'a fait gagné Il paraît que j'ai volé ma place. On s'en fout, Si on est pas d'accord sur tout Tu m'exaspère Allons faire l'amour a la mer On s'en fout Met tes bras autour de mon cou On va pas tout foutre en l'air Jt'ai attendu toute seule hier Mais on s'en fout, Monsieur dit qu'il n'est pas jaloux Colère passagére Tu commence a me plaire Entre nous, t'a vraiment un sale caractère Moi pas du tout, dis moi t'étais où Hier ?