Paroles Pendant Que Les Champs Brûlent

Paroles Pendant Que Les Champs Brûlent


image

Il y a des livres qui vous parlent, qui vous touchent, qui vous font réfléchir ou qui vous inspirent. Et puis il y a ceux, plus rares qui vous percutent. Ca commence par une petite vrille, comme un chatouillis, un frisson dans le cou et puis ça s'intensifie, ça remue quelque chose, tout au fond de vous. Mais vous ne savez pas bien quoi encore. Tout ce que vous savez c'est que ce récit que vous aviez commencé sans a priori ni réelle attente, ce récit vous happe non pas intellectuellement mais par tous les sens. Et puis vous tombez sur ce passage..."Nous ne sommes pas des plantes. On n'a pas de racines dans le sol, on devrait en profiter au lieu de s'en inventer ou de creuser pour vérifier. On a un corps qui peut se planter là où ça n'était pas prévu. On a le pouvoir d'imaginer ça. On a une vie nomade et intérieure. L'espace, on l'habite et on le fait défiler."Et là, ça percute. Défilent soudain des décennies d'une vie sage, casanière, tranquille, raisonnable... tout sauf brûlante. Affleurent des souvenirs d'envies de prendre le large, des refus d'attaches, une volonté de ne pas s'enraciner... sans pourtant être capable de déployer ses ailes. Alors, ce récit est soudain reçu comme un révélateur, une évidence. Parce que c'est de vie dont il est question, des sensations qui nous font nous sentir vivants au contact des éléments. La terre, l'eau, le feu. Et au milieu, nous.Pour la narratrice, la recherche de sensations ou plutôt l'attention qu'elle leur porte est permanente. Sur un voilier luttant contre les rafales et les vagues, sur les pentes d'une montagne face aux avalanches, mais aussi dans les rues de Paris où pèsent les fantômes du passé et où peut rôder la mort. Ce n'est pas l'exploit qu'elle cible, mais l'intensité particulière de ces moments où toute sa personne fait corps avec son environnement jusqu'à atteindre un état de pleine conscience. Sur un fil, face au risque, la vie prend une saveur particulière.De la Bretagne au sud de l'Espagne en passant par les sommets alpins, on a l'impression de sentir l'air passer dans nos poumons, les embruns humidifier nos peaux, le soleil bruler nos yeux. J'avoue que j'ai rarement ressenti autant ce que je lisais. Virginie Troussier m'a offert une expérience de lecture totalement inédite. Entre sensations et contemplation, à contre-courant d'un monde qui accélère, brouille les sens et vole le temps. Sans oublier l'amour, seul à même de rivaliser avec les éléments."Nous portons tous en nous une terre précieuse, promise, une croix sur une carte, un cairn personnel, un butin habitable, quelque part. Une île à soi."Il n'est peut-être pas trop tard pour trouver la mienne. Lien : http://www.motspourmots.fr/2..

Paroles de Niagara : Pendant Que Les Champs Brûlent

Pendant que les champs brûlent J'attends que mes larmes viennent Et quand la plaine ondule Que jamais rien ne m'atteigne...[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Pendant que les champs brûlent. Les arbres se penchent, C'est plus fort, plus fort que tout. Accrochée aux branches, L'air me semble encore trop doux. Dans l'herbe écrasée, à compter mes regrets. Allumette craquée et tout part en fumée. Pendant que les champs brûlent J'attends que mes larmes viennent, Et quand la plaine ondule . Retrouvez les paroles de Niagara - Pendant que les champs brûlent (version longue) lyrics : (Daniel Chenevez/Muriel Laporte) Des arbres se penchent: c'est plus fort, plus

Paroles de la chanson Pendant Que Les Champs Brûlent par

Niagara - Pendant Que Les Champs Brûlent Lyrics & Traduction Des arbres se penchent : C´est plus fort, plus fort que tout.. Pendant que les champs brûlent J'attends que mes larmes viennent, Et quand la plaine ondule Que jamais rien ne m'atteigne.. Retrouvez les paroles de Niagara - Pendant Que Les Champs Brûlent lyrics : Des arbres se penchent C'est plus fort, plus fort que tout Accrochée aux . Paroles de Pendant Que Les Champs Brûlent Des arbres se penchent : C'est plus fort, plus fort que tout.

Paroles Pendant que les champs brûlent par Brigitte

Paroles de la chanson Pendant que les champs brûlent par Brigitte Les arbres se penchent, C'est plus fort, plus fort que tout.. Pendant que les champs brûlent J'attends que mes larmes viennent, Et quand la plaine ondule Que jamais rien ne m'atteigne... Ce soir-là on s'est embrassés sans se parler. Autour de nous, le monde aurait pu s'écrouler. Les yeux cernés, des poussières dans les cheveux. Au long de mes jambes, la caresse du feu. Pendant que les champs. Des arbres se penchent: / C'est plus fort, plus fort que tout. / Accrochée aux.. (paroles de la chanson Pendant que les champs brûlent - BRIGITTE)