Seul Contre Tous Histoire Vraie

Seul Contre Tous Histoire Vraie


image

J'avais vraiment hâte de découvrir ce livre, car en général La Martinière jeunesse propose des romances jeunesse qui ont toujours su m'emballer. Je me suis donc empressée de découvrir ce livre encensé par Simone Elkeless.Victoria Whitfield est contrainte de quitter son pensionnat suite aux difficultés financières de sa famille, et revient au ranch de sa grand-mère. A peine arrivée, un évènement troublant lui fait faire la rencontre de Mickey Rhodale. Immédiatement, ce beau bad boy ténébreux à moto l'attire sans trop qu'elle ne sache pourquoi. Alors quelle va être sa surprise quand elle va retrouver le jeune homme en question à son lycée ! Sauf qu'entre Whitfield et Rhodale, c'est une guerre ancestrale qui perdure depuis des siècles. Hors de question donc pour ces deux familles que les jeunes gens se fréquentent, surtout que tout deux sont issus de milieux très différents. Victoria va ainsi donc devoir choisir entre sa famille qui essaie de donner le change, et ce mystérieux Mickey qui fait tant battre son coeur.Impossible de lire le résumé sans penser à Roméo et Juliette. Et je pense que tout était réuni pour nous proposer une belle romance. Sauf que beaucoup de points m'ont assez dérangée, et j'ai dû reprendre ma lecture plusieurs fois.Je n'ai absolument pas accroché à Victoria. Son surnom de princesse frigide lui va comme un gant, car c'est l'impression qu'elle m'a donné tout au long de ma lecture. Elle bat constamment le chaud et le froid vis-à-vis de Mickey, ce qui m'a donné l'image assez négative qu'elle ne pensait qu'à elle-même et à sa famille alors que Mickey est prêt à sacrifier la sienne pour elle. Cela a créé un rapport déséquilibré entre eux deux, et je n'ai pu m'empêcher de m'énerver contre cette pauvre petite Victoria. Bref, elle m'a paru glaciale, hautaine, égoïste, avec ses manières et son vouvoiement - genre à 17 ans on vouvoie ses camarades de classe.. Je veux bien que la demoiselle arrive d'un pensionnat, mais quand même… - , je n'ai vraiment pas accroché.Mickey, quant à lui, c'est le bad boy par excellence. Je me suis beaucoup attachée à lui, et c'est lui qui m'a plu dans cette lecture. Car on se demande comment il va pouvoir s'en sortir indemne à la fin de toute cette histoire, comment il va pouvoir réaliser ses rêves avec cette famille qui ne fait que l'entrainer malgré lui dans les méandres du monde de la drogue. Lui qui ne cherche qu'à protéger les gens qu'il aime se retrouve à faire des choix contre sa volonté, et cela finit toujours par lui retomber dessus. Je ne sais pas comment il fait pour survivre dans une telle ambiance, où il voit sa vie, son avenir partir en fumée par caprice de son demi-frère. Et c'est là que l'on voit toute la force de caractère de Mickey, le roc qu'il est malgré les crasses que la vie lui fait. Il m'a véritablement impressionnée, et c'est la grande découverte de ce livre.J'ai beaucoup aimé l'histoire, cet univers sombre et violent, même si je n'ai pas vraiment réussi à comprendre les questions de hiérarchie/qui-fait-quoi au niveau du cartel. A vrai dire cela ne m'a pas vraiment gênée dans ma lecture. Je reprocherai juste un début bien trop longuet à mon goût, le premier quart du livre étant relativement assez mou avec un gros manque d'action, surtout du côté de Victoria. C'est d'ailleurs un autre point qui m'a assez gênée aussi, cette double narration, car l'auteur n'hésite pas à jongler entre les deux en plein milieu d'actions. du coup il m'a fallu souvent repartir en début de chapitre pour me rappeler qui parlait, et cela m'a vraiment frustrée car j'ai souvent fait des mélanges de narrateurs.La fin, quant à elle, m'a assez perturbée, dans le sens où je ne m'attendais tout simplement pas à ce que l'histoire ne se finisse pas. Concrètement, je n'avais lu aucune indication sur le fait que ce livre n'était pas un one-shot, et j'ai eu l'impression d'être lésée à ce niveau là ; rien n'indiquait que cet opus est en fait un premier tome. Alors oui, j'aurais pu me renseigner avant, mais mettre l'indication « tome 1″, ou bien énoncer la saga, n'aurait pas été de trop.. J'ai vraiment le sentiment de m'être faite roulée…La lecture m'a donc assez plu dans l'ensemble malgré un début assez lent et une héroïne des plus fade. Mais je reste sur ma faim, car je n'ai pas eu de fin, ce à quoi je ne m'attendais absolument pas. D'où mon arrière goût d'inachevé, car tout au long du livre j'avais hâte de découvrir comment ce Roméo et cette Juliette version country allaient s'en sortir dans cet univers si sombre empli de haine, de drogue, et de violence. Sauf que j'ai donc tourné la dernière page sans en avoir la moindre idée. Je lirai sûrement la suite, car j'ai vraiment envie de savoir l'issue de cette vendetta. Mais il n'empêche que je ferme ce premier tome en me disant : « Tout ça pour ça ? » Lien : https://aliceneverland.wordp..

Seul contre Tous : la réalité sous le casque

C'est encore un rôle de grand héros, mais moins réussi, que Will Smith s'offre dans Seul contre tous (en salle le 9 mars), basé sur une histoire vraie. Il incarne un neuropathologiste[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Informations sur bobby seul contre tous histoire vraie que l'administrateur peut collecter. Rien qu'en 2015, 19 joueurs ont été victimes de ce phénomène outre-Atlantique. Notre avis (CRITIQUE). Critique du film Seul contre Tous. Ce mode permet d'optimiser le confort de lecture et de réduire la fatigue oculaire. Mais ça, c'était avant. Space Jam 2 - Premier teaser de LeBron James en . « Dites la vérité ! » Produit par Ridley Scott, Seul contre tous traite d'une histoire vraie dans lequel un neurologue aux origines nigérianes enquête sur des cas d'encéphalopathie traumatique...

Seul contre tous (film, 2015) — Wikipédia

A l'occasion de la diffusion d' Erin Brockovich, seule contre tous ce dimanche soir sur Arte, retour sur l'histoire vraie qui a inspiré le film de Steven Soderbergh. Erin Brockovich, c'est le.... Ce mercredi sort Concussion, Seul contre tous en Français. Un film adapté de l'histoire vraie du Dr. Bennet Omalu, un neurologue nigérian et de son combat contre la NFL concernant des cas d'encéphalopathie traumatique chronique.. Seul contre tous, ou Commotion au Québec (Concussion) est un film américain écrit et réalisé par Peter Landesman, sorti en 2015. . Dans Seul contre tous, Will Smith incarne un médecin qui tente de démontrer les dangers de la pratique du football américain sur le cerveau. Un sujet palpitant, basé sur des faits réels, et un rôle...

Seul contre tous - BONUS VOST "La vraie histoire"

Regardez le making of du film Seul contre tous (Seul contre tous - BONUS VOST "La vraie histoire"). Seul contre tous, un film de Peter Landesman. Tags: Adewale Akinnuoye-Agbaje, Albert Brooks, Alec Baldwin, Arliss Howard, avis concussion, avis seul contre tous, concussion, concussion will smith, critique concussion, David Morse, films biopic, films football américain, films histoire vraie, films sur le sport, Gugu Mbatha-Raw, Luke Wilson, Paul Reiser, seul contre tous, seul contre tous. Cette histoire est la plus excitante qui me soit arrivée. Cela fait 5 ans et j'y pense encore très souvent. De l'avoir écrite pour vous aujourd'hui m'a rappelé tous les détails et je n'en reviens toujours pas d'avoir vécu ça ! 5 ans après je suis toujours aussi excitée en y repensant. Un dernier petit message à tous ceux qui me lirons