Une Fille Comme Les Autres

Une Fille Comme Les Autres


image

Une fille comme les autres. Des garçons comme les autres. Une mère comme les autres - non, pardon, mieux que les autres, elle est vraiment sympa. Une bande normale de pré-ados : blagues potaches, curiosité et discussions sur l'anatomie féminine et la sexualité, quelques jeux et défis idiots mais classiques pour cet âge et à cette époque. Bref, rien à signaler de suspect dans cette petite ville américaine des années 50. Jusqu'à ce que deux jeunes orphelines soient "accueillies" chez Ruth - vous savez, cette mère que tous les enfants trouvent formidable. Là ça dérape et dégringole à une allure vertigineuse. L'enfer sur terre pour deux jeunes filles, pendant plusieurs semaines, et des diables à allure humaine. Des tortures morales et physiques d'autant plus perverses que le bourreau - une femme, une mère - prend à témoin de jeunes garçons, les fait entrer dans un jeu d'une indécence et d'une cruauté infinies. Jack Ketchum a ce genre de plume vive et simple qui séduit d'emblée. La toute première phrase « Vous pensez connaître la douleur ? » interpelle le lecteur, pique sa curiosité, le fait entrer dans le décor. On veut savoir. Et c'est un plaisir de suivre David (le narrateur de douze ans) et ses copains. le plaisir ne dure pas longtemps, il fait place à l'incrédulité puis au dégoût, à la colère, à la haine. Au secours, laissez-moi descendre ! Mais comme David, on reste, pris dans le tourbillon du manège en marche, de plus en plus horrifié, de plus en plus nauséeux, on a envie de hurler de rage pour qu'il s'arrête. Parce qu'un manège ça finit toujours par s'arrêter, non ? Ça peut aussi s'emballer et éjecter tout le monde, il ne reste alors que des miettes... Est-ce pour cette raison (parce qu'on garde espoir) qu'on reste jusqu'au bout alors qu'on ne supporte plus ? J'ai ressenti ce même malaise à la lecture de 'Purgatoire des innocents' (Giebel) - j'ai abandonné. Même malaise aussi en regardant le film 'Harry, un ami qui vous veut du bien' - j'ai pris mes distances, me convaincant de je ne sais quoi pour tenir, partagée entre l'envie de hurler d'horreur et celle de rire nerveusement 'C'est bon, arrêtez le délire, ça devient grotesque'.La postface de l'auteur m'a légèrement calmée. Mais son argument 'C'est une histoire vraie' ne me suffit pas. Trop facile de dire ça, c'est avant tout sa version qu'il nous présente, ses interprétations autour d'un fait. Trop facile aussi de prétendre - via la voix du narrateur - que certaines descriptions nous sont épargnées (ah bon ? quelle limite se fixe-t-il dans ce qui est montrable au lecteur ?). 'Rafael derniers jours' (G. Mcdonald) est un récit moralement violent mais pudique et sobre. L'horreur n'est pas dans ce qui est montré. Pas besoin de balancer tant de coups, de sang et de hurlements pour rendre compte de l'étendue de la cruauté et de la folie humaines, comme ici, dans ce récit insoutenable - et racoleur ?Le seul mérite à mes yeux : la sévérité de Ruth et les réactions de Meg (avant la dégringolade infernale) invitent à réfléchir sur l'éducation, la discipline, la soumission. Comment prétend-on élever un enfant et lui "apprendre la vie" ? Il doit obéir, plier. Par quels moyens ? Fermeté, douceur, dialogue. Mais s'il se rebiffe et ne veut rien entendre ? Carotte et bâton ? Action-réaction ? Quid de sa liberté de dire "non" ?Je préfère continuer à cogiter là-dessus en refermant l'ouvrage et oublier le cauchemar.

Amazon.fr - Une fille comme les autres - Jack Ketchum

« Une fille comme les autres est un livre animé d'une vie propre. Il ne se borne pas à promettre la terreur : il tient ses promesses. On ne peut pas s'arrêter de le lire. » Stephen King « Voilà l'essentiel, l'horreur encastrée dans la littérature authentique, une plongée embarrassante dans la noirceur absolue, la face cachée de la tradition littéraire américaine. » Edward[/has_googlemeta5][has_googlemeta6]. Noté /5. Retrouvez Une fille comme les autres et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou d'occasion . The Girl Next Door (Une fille comme les autres), est un film américain dramatique-thriller sorti en 2007, réalisé par Gregory M. Wilson et adapté du roman éponyme de Jack Ketchum publié en 1989 (Une fille comme les autres).Il est basé sur l'histoire vraie du meurtre de Sylvia Likens

Une fille comme les autres - Poche - Jack Ketchum, Benoît

Une fille comme les autres (titre original : The Girl Next Door) est un roman écrit par Jack Ketchum, paru en 1989 puis le 24 janvier 2007 en français. Il est basé sur un fait divers survenu à Indianapolis.En 1965, Sylvia Likens a été torturée et tuée par Gertrude Baniszewski et ses enfants.. Le livre a été adapté au cinéma dans un film titré The Girl Next Door.. « Une fille comme les autres est un livre animé d'une vie propre. Il ne se borne pas à promettre la terreur : il tient ses promesses. On ne peut pas s'arrêter de le lire. » Stephen King « Voilà l'essentiel, l'horreur encastrée dans la littérature authentique, une plongée embarrassante dans la noirceur absolue, la face cachée de la tradition littéraire américaine. » Edward Bryant. Une Fille Comme Les Autres Première traduction en France de Jack Ketchum, ce livre est un véritable coup de poing. Une banlieue ordinaire dans le milieu des années 50, va être la scène d'événements tragiques, la séquestration et la torture de Meg, une ado récemment installé en ville. A comparer avec 'Misery' de Stephen King ! . Un court métrage réalisé par Matthew Frost et co-écrit par Fabien Prade et Matthew Frost. Il met en scène une journée dans la vie d'une fille, la top Ashley Smith, une fille comme les autres, ou presque. Ashley a un secret qui pourrait rendre toutes les autres filles, jalouses. Les coulisses du film sur jalouse.fr

Une fille comme les autres - broché - Jack Ketchum - Achat

«Une fille comme les autres est un livre animé d'une vie propre. Il ne se borne pas à promettre la terreur, il tient ses promesses. » C'est Stephen King qui le dit. Et à lire ce thriller d'une noirceur absolue, on est en effet vite convaincu de toucher le fond de l'horreur. Avec cette histoire vraie de séquestration et de torture (qui nous rappelle vaguement de terribles faits divers. Une fille comme les autres est selon moi, dans la même lignée que noeuds d'acier de sandrine Collette ou encore purgatoire des innocents de Karine Giebel, on est au comble de la torture, de l'insoutenable. Certes, il n'est pas possible, ni décent de dire que l'on a aimé ce livre au même titre que l'on aime un roman d'aventure mais j'en ai apprécié la façon dont est romancé cette histoire.. Bonus caché du chapitre Une fille comme les autres. Choix déterminant : Rester dans le bar ou partir avant l'agression. Dans cette nouvelle partie de la Soluce complète de Beyond : Two Souls, nous retrouvons Jodie en pleine crise d'adolescence. Commencez par vous lever de votre chaise puis allez vous défouler dans l'appartement (faire de la guitare ou tout casser avec Aiden) (image1