-Notre société s'abîme dans le déni de la mort, dit-elle en se rejetant dans son fauteuil. On fait comme si elle n'existait pas. On se réfugie même derrière un vocabulaire métaphorique pour la désigner : quand on perd un vieil oncle, on dit qu'il a disparu, qu'il est parti, qu'il nous a quittés. On dit qu'on… …

Mais le petit ogre n'avait jamais quitté sa maison, car ses parents ne pensaient qu'à manger, digérer, et remanger en regardant la télévision.Ah, la vie n'était pas gaie pour le petit ogre !Chez lui, il n'y avait jamais de visites, jamais de nouvelles qui viennent d'ailleurs, apportant de nouvelles odeurs.Chez lui, ça sentait le renfermé… …

12,00 € Neuf Définitivement indisponible En librairie Voir la disponibilité Retirer en librairie Ajouter à ma liste S'abonner à l'auteur Date de parution 01/10/2005 Editeur ISBN …

Henri demeurait timide, sauvage, fuyant la compagnie des garçons de son âge, dédaignant quelque peu leurs puérilités. Les prisons d'Espagne avaient précocement mûri son caractère. Les courtisans s'alarmaient de son mutisme, de son visage de bois. En réalité, quand il était en con.fiance ou ne se sentait pas observé, il riait et bavardait comme tout… …

Le Livre perdu des sortilèges est un texte dense et riche, aussi bien dans le fond que dans la forme. L'auteure offre un premier tome intelligent, va assez loin dans ses explications/théories/hypothèses fantastiques et ne prend pas ses lecteurs pour des abrutis ; merci ! de l'imaginaire comme je l'aime. Je conseille donc fortement et… …